Honda Motors, le géant automobile japonais, ouvrira bientôt une usine d’assemblage de motos à Bujumbura, au Burundi, à moyen terme.  Comme on peut le lire dans un article paru dans le journal Kenyan The Star, l‘expansion au Burundi sera menée par la filiale de l’entreprise au Kenya et sera la troisième usine d’assemblage de moto de Honda en Afrique. Une autre usine est au Nigeria. En recevant le vice-président, le président de Honda Kenya, Isaac Kalua, a déclaré que l’entreprise a déjà conclu un accord de concession avec la Compagnie du Old East du Burundi qui a déjà ouvert un magasin de moto à Bujumbura.

Le premier vice-président du Burundi Gaston Sindimwo, lors de la tournée d’usine de motos Honda dans la zone industrielle de Nairobi, il a déclaré qu’il y avait peu de motos au Burundi, et l’industrie de la moto a un grand potentiel dans le pays enclavé.

 “Nous recherchons la qualité. Nous sommes venus apprendre et voir comment le Burundi peut avoir une usine comme celle-ci “, a déclaré Sindimwo. “Le Burundi est un pays stratégique pour des entreprises telles que de notre pays on peut atteindre les pays voisins comme la RDC, le Rwanda, la Zambie et la Tanzanie”.

Notons que le Kenya ne produit pas ses propres motos et ne fabrique aucune pièce mécanique, mais il fait partie des très rares pays d’Afrique subsaharienne, avec l’Afrique du Sud et le Nigeria, à disposer d’usines de montage pour alimenter son marché local. Vingt et une compagnies sont aujourd’hui enregistrées auprès de la MAAK, qui a vu le jour en mai 2015. Essentiellement des filiales de marques indiennes et chinoises, qui, ensemble, couvrent actuellement près de 80 % des ventes de deux-roues dans le pays comme le souligne Jeune Afrique.

Written by HotVoz

HotVoz est votre pour mener des discussions bouillantes autour de l'actualité. Suivez nous sur Twitter @Hotvoz

View all author posts →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *