La République du Japon, à travers les agences onusiennes œuvrant sur le sol burundais, vient d’octroyer une aide de 2 837 000 US dollars qui seront utilisés dans les programmes de l’emploi des jeunes, l’eau, l’assainissement et la lutte contre la malnutrition. Cette aide sera dispatchée entre PNUD, UNICEF et PAM pour leurs projets de développement dans les secteurs ci-haut mentionnés.

Natalie Boucly, Représentante Résident du PNUD ai, a fortement remercié le Japon d’avoir pensé d’accompagner le Burundi dans sa mission de faire avancer la jeunesse dans les programmes d’auto-développement au moment où plus d’un manque du travail après la sortie des universités. Pour elle, le projet renforcement de la résilience communautaire à travers la promotion de l’emploi en faveur des jeunes à risque vise à rétablir et à stabiliser les moyens de subsistance en mettant l’accent sur les jeunes femmes et les hommes les plus menacés dans les communautés touchées

Pour PNUD, ça sera une occasion de réaliser avec ses 741 000 US dollars, l’approche 3×6 (trois phases et six étapes qu’il a créées depuis 2010 et qui a été appliquée avec succès en RDC et au Yémen et 900 jeunes femmes et hommes de trois provinces à savoir Bujumbura Mairie, Rumonge et Makamba bénéficieront de cette opportunité. Tenez bien que ce projet financé par le Japon vient consolider le projet de Sécurité communautaire et de Cohésion Sociale auprès des jeunes touchés par les conflits appuyés par le fonds des Nations unies pour la consolidation de la paix.

Cankuzo, touché par la malnutrition, est bénéficiaire.

Nicole Jacquet, Directrice Adjointe du PAM, étant préoccupée par la malnutrition chronique avec une prévalence de 17%, cette aide du Japon de 1,46 millions du US dollars vient comme une réponse à plus de 29 00 enfants de moins de cinq ans et 4 200 femmes enceintes et mères allaitantes de cette province de l’Est du pays. Cette aide japonaise va aussi renforcer les capacités des centres de santé à mettre en place un réseau communautaire de prévention de la malnutrition par le changement de comportement, le dépistage et la référence. Le PAM va  appuyer le suivi et surveillance nutritionnelle et contribuer à développer des synergies entre les activités curatives et préventives.

Le projet WASH pour répondre aux besoins des familles.

Bo Viktor Nylung, représentant de l’UNICEF au Burundi se dit très satisfait de cette aide, car cette organisation pour la bonne survie de l’enfant a initié un projet WASH pour répondre aux besoins des enfants et des familles en matière d’hygiène et d’assainissementCette aide de 636 000 US dollars permettra à l’UNICEF et ses partenaires de renforcer leur travail pour améliorer l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène dans deux provinces se trouvant dans la zone endémique du choléra long du lac Tanganyika Makamba et Bujumbura rural où 115 000 personnes bénéficieront. En plus, deux centres de nutrition thérapeutique pour le traitement de la malnutrition aiguë sévère recevront également de l’eau potable.Viktor de souligner que chaque enfant mérite une éducation de qualité, une bonne alimentation, un accès aux services de santé, à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement et quelque 50 000 enfants auront besoin de traitement adéquat en raison de la malnutrition et d’un soutien psychologique.

Me Takayuki Miyashita, Ambassadeur du Japon au Burundi avec son siège à Kigali a bien mentionné que son pays va continuer d’accompagner le Burundi dans ses efforts de développement et d’autres projets dont celui de la reconstruction des infrastructures (aéroport, ports et hôpitaux) seront bientôt financée tandis que Madame Hakizimana qui a représenté le gouvernement du Burundi via son ministère de la jeunesse, sport et de la culture n’a pas oublié de remercier le Japon en particulier et les agences des Nations unies pour leurs œuvres combien charitables qu’elles exercent pour le Burundi et sa population

 

 

Written by HotVoz

HotVoz est votre pour mener des discussions bouillantes autour de l'actualité. Suivez nous sur Twitter @Hotvoz

View all author posts →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *