Avec l’élargissement des champs d’usage de l’Internet ; information, commerce, éducation, sport, culture, apprentissage…l’image, qui est un dessin sous diverses formes, a pris de plus en plus de place dans le langage de communication. L’image, en général, est un langage universel que tout le monde peut comprendre sans besoin d’utiliser telle ou telle langue ; d’ailleurs c’est l’une des raisons principales pour lesquelles la publicité utilise l’image comme premier moyen de prédilection pour communiquer. HotVoz a rencontré un dessinateur burundais qui a bien compris que l’image vaut mille mots.

Bonjour Monsieur, pourriez-vous vous présenter et nous dire comment vous est venue cette passion pour l’art, en particulier pour le dessin?

Bonjour, mon nom c’est Ajax Nzeyimana dessinateur de presse-Artiste burundais. Étant d’abord passé par l’école d’art de Gitega. Puis la communication à l’université Lumière de Bujumbura options & conception audio-visuelles. La passion pour l’art et le dessin en particulier, c’est un don que j’ai développé dès le jeune âge. Je me rappelle la colère des enseignants quand, je commençais à dessiner au milieu du cours quand l’ennui me prenait. Disons que mes parents aussi ont joué un rôle majeur par leur compréhension.

Vous venez de gagner un concours de dessin pourriez-vous nous en dire plus ?

‘Croque ton histoire’ est organisé par Free press unlimited par son projet Drawing the time. Il regroupe cinq pays dont: le Rwanda/Burundi, le congo (RDC), Mali, Benin et le Cameroun. http://drawingthetimes.com/2016/croque-ton-histoire-scribble-your-story/

dessin fait par ajax

Comment trouvez-vous le monde artistique au Burundi, peut-on dire qu’un dessinateur peut vivre de son art ? quels sont les défis, quels sont les opportunités ?

Le milieu artistique au Burundi est très dynamique. Mais malheureusement comme dans tous les secteurs, il faut y investir tant par les subventions étatiques et autres, ou par l’octroi des bourses aux jeunes talents. Des fois j’entends des gens se faire passer pour des Burundais lors des compétitions internationales ! Même que dans cette compétition, on nous avait classés dans une même région que le Rwanda…c’est à croire que le Burundi est méconnu en matière de compétition artistique au niveau international!

D’après vous comment les dessins peuvent contribuer à l’avancement d’une entreprise ou une organisation 

À l’ère du numérique, le dessin est primordial dans la communication. Surtout au Burundi la majeure partie de la population est analphabète. Alors, pour faire passer un message que ça soi pour un ONG ou une publicité, ça reste un moyen incontournable comme la photo etc. C’est à nous dessinateurs de proposer des choses, de toquer sur toutes les portes. Pour montrer aux ONG et/ou entreprises, qu’ils ont besoin de nos services.

Vous avez lancé une nouvelle marque « Illustra comics » récemment, pourriez-vous nous partager un peu de mots vos services

Illustra comic est une maison qui était imaginée par des potes/collègues autour d’un verre. On s’est dit qu’il y a manqué d’une maison spécialisée dans le dessin digital ici au Burundi. Alors, on s’est mis ensemble pour créer Illustra comics. On est ambitieux, la prochaine étape c’est la maitrise de logiciels d’animation. Ainsi proposer aux Burundais des films d’animation en 2D et la 3D

D’où puisez-vous l’inspiration? à quoi ressemble votre journée de travail en tant que dessinateur ?

Ma journée de travail est normale comme pour les autres, je vais au boulot comme les autres. Actuellement, je travaille pour le magazine Jimbere un mensuel ou je fais une BD. Néanmoins, j’aime travailler jusqu’à tard dans la nuit. Je me sens créatif la nuit, je sais pas pourquoi…

Qu’est-ce qui vous différencie des autres dessinateurs, quel est le plus valu que vous offrez à vos clients ?

Chaque dessinateur/Artiste a son propre style. Une sensibilité unique, moi j’aime des histoires qui me touchent personnellement. Des fois on me dit reconnaitre mes dessins parmi tant d’autres…je suis toujours surpris parce qu’au fond j’ai l’impression que je dessine comme tout autre artiste. Et même qu’il y en a qui, j’ai une profonde admiration.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui veut professionnaliser son art et devenir entrepreneur ?

De travailler dur et d’être unique. Surtout de toquer à toutes les portes, donner cette envie d’avoir besoin de tes services d’une façon ou d’une autre. Tôt ou tard le travail paie.

Un message particulier à nos lecteurs ?

Restez branché…et surtout ayez la curiosité. Lisez lisez !!!

 

Written by HotVoz

HotVoz est votre pour mener des discussions bouillantes autour de l'actualité. Suivez nous sur Twitter @Hotvoz

View all author posts →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *