Le journal Ijambo est l’un des rares journaux burundais qui publient régulièrement, dans une série d’interviews avec les responsables des médias burundais qui commence, la rédaction de HotVoz commence par l’hebdomadaire Ijambo qui propose une lecture de l’actualité burundaise sous l’angle de la gouvernance. Pacelli Sindaruhuka, Directeur et Rédacteur en Chef a répondu à nos questions :

 

Pourriez-vous nous dire dans quels contextes le journal a vu le jour, c’est quoi votre ligne éditoriale ?

 Le Journal Ijambo a vu le jour pour contribuer dans le monde médiatique burundais, pour clarifier  les points fort de l’actualité de la politique que certains tachaient de positifs et d’autres de négatif, le Journal Ijambo est venue alors réconcilier les deux. Et surtout de donner le micro à tout le monde pour équilibrer l’info . Notre ligne éditoriale est «Pourvoir des analyses, opinions et informations sur la gouvernance »

Comment trouvez-vous le business du Journal papier au Burundi, quels des défis ? Quelles sont les opportunités ?

Le Journal imprimé est d’abord un moyen de donner l’info avec explication directe, pérenne et objective. Mais malheureusement le nombre des gens qui lisent le journal papier au Burundi reste minime ce n’est pas comme dans les pays anglophones où les gens lisent beaucoup, mais on remarque quand même que les Burundais commencent à s’intéresser petit à petit à la lecture des journaux. En français, on dit « les écrits restent, mais les paroles s’envolent » je crois qu’il faut surement exploiter ce canal d’informations

Le journal papier exige de ressources consistantes, comment est-ce que vous monétisez les parutions, quel sont les sources de vos revenus ?

Nos journaux sont vendus dans les points de vente identifiés ici à Bujumbura, Gitega, Ngozi et Muyinga, aussi les revenus proviennent dans les abonnements que font les différentes institutions étatiques et paraétatiques, les ambassades, les ONGs, les maisons, les hôtels, les sociétés, les partis politiques pour ne citer que cela. Les autres revenus proviennent bien sûr aux différents bailleurs de fonds à qui nous collaborons. Et d’autres revenus dans les publicités, publireportages et annonces

Aujourd’hui les media se digitalisent et sont de plus en plus sur le net, quel est la stratégie de digitalisation du Journal Ijambo (avoir un Siteweb, être sur les réseaux sociaux ????

Oui bien sûr que le monde évolue même le journal doit évoluer au même rythme que les autres médias, nous comptons créer dans les jours les plus proches un site web pour publier en ligne, le journal Ijambo a aussi initié aujourd’hui la publication des informations sur le compte Twitter (@sindpaaa) et a déjà créé une page Ijambo sur le Facebook.

Pacelli Sindaruhuka

Le journal Ijambo est connu pour ses éditoriaux qui défendent souvent le Burundi, quel lecture faite vous de la situation politico-sécuritaire actuelle au Burundi ?

Justement certains politiciens et aspirant (acteurs politiques) disent souvent que le Burundi est en crise, pour le Journal Ijambo nous ne le voyons pas avec les mêmes yeux, plutôt le Burundi est dans un compromis politique comme tous les pays du monde entier. Le Burundi n’est pas en guerre ni dans la crise, seulement, on peut trouver des injonctions politico-sécuritaires ici et ailleurs, mais qui n’est pas grave facile à maîtriser. Disons que le Burundi est en sécurité.

Quelle est la situation du monde du journalisme au Burundi, quel est leur rôle dans le développement du pays selon vous ?

La situation du Journalisme au Burundi n’est pas bonne du tout d’autant plus que les moyens de fonctionnement nous limitent. L’accès à la source d’info est très limité et surtout pour les médias privés où les autorités refusent catégoriquement de donner les infos alors qu’ils sont les premiers détenteurs. Aussi, les Journalistes burundaises ne sont pas bien formées car il n’y a pas d’école pour ce métier. Et bien sûr, le rôle du journaliste dans le développement est primordial car il aide la population à comprendre les enjeux de travailler et créer des petites entreprises.

Comment peut-on s’abonner au journal Ijambo, et surtout comment faire passer des annonces dans vos parutions ?

Il est vraiment simple de s’abonner au Journal Ijambo, 72.000 frs (Annuel) 38.000 frs (Semestriel) et 20.000 frs (Mensuel) livraison à domicile ou au bureau. Les annonces et publicité sont discutables à raison de 350.000 frs la page en couleurs tout comme on vous propose une demi-page en couleurs de 175.000 Frs. Soyez des nôtres.

Un message particulier aux lecteurs de HotVoz ?

Le journal Ijambo demande aux jeunes Burundais et tout ce monde vivant sur le sol burundais de développer la culture de lecture. Non seulement qu’ils sont plus informés plus qu’à la radio, mais aussi, c’est la source du savoir. Lisez le Journal Ijambo pour savourer les nouvelles du pays.

Abonnez vous au newsletter, soyez Notifié(e) lorsqu'il y a des infos bouillantes!

 

 

 

 

 

 

Written by HotVoz

HotVoz est votre pour mener des discussions bouillantes autour de l'actualité. Suivez nous sur Twitter @Hotvoz

View all author posts →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *