Le 10è contingent burundais en Somalie au sein de la force de l’AMISOM a pris la ville de CALIFOORDHERE dans la province de JOWHAR longtemps aux mains de Al Shabab.

Le contingent burundais est le deuxième plus important de l’AMISOM avec 5 432 soldats.
Le pays a également été le deuxième à déployer des troupes en Somalie, ses premiers soldats étant arrivés
à Mogadiscio en décembre 2007.

 

VOIR LE DEROULEMENT DE L’OPERATION DE LIBERATION [CLIQUEZ ICI]

Savoir plus sur l’Amisom

La Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) est une mission de maintien de la paix active,  régionale sous la tutelle de l’Union Africaine avec l’approbation de l’Organisation des Nations Unies.Il a été créé par le conseil de sécurité et de la paix de l’Union Africaine  le 19 Janvier 2007 avec un mandat initial de six mois.

AMISOM a remplacé et a englobé la mission d’appui a la paix en Somalie ou IGASOM de l’Autorité Intergouvernementale pour le Développement (IGAD), qui était une mission de protection et de formation en Somalie proposée par l’Autorité Intergouvernementale sur le Développement et approuvée par l’Union africaine en Septembre 2006. IGASOMa également été approuvé par le Conseil de sécurité des Nations Unies.

A l’origine IGASOM avait été proposée pour une mise en Å“uvre immédiate dès Mars 2005 pour fournir des forces de maintien de la paix pour la dernière phase de la guerre civile somalienne.A cette époque, l’Union des Cours Islamiques (UCI) n’avait pas encore pris le contrà´le de Mogadiscio, et la plupart de l’espoir pour l’unité nationale est fondée sur le Gouvernement Fédéral de Transition(GFT).

En mai 2006, la situation était radicalement différente, puisque l’UCI avait récemment engagé l’Alliance pour la Restauration de la Paix et Contre le Terrorisme ou ARPCT et se battait pour le contrà´le de Mogadiscio dans la deuxième bataille de Mogadiscio. Au mois de Juin, ils avaient pris le contrà´le de la capitale.

Les plans pour l’IGASOM ont continué, mais dès Juillet, il y avait des indications de l’opposition de l’UCI, qui a vu l’initiative comme  pro-américaine, des moyens de l’Ouest de freiner la croissance du mouvement islamique. Jusqu’en Décembre 2006, le Conseil de Sécurité de l’ONU avait imposé un embargo sur les armes du groupe, mais l’embargo a été partiellement levé et un mandat pour l’IGASOM publié en Décembre 2006.

Le 20 Février 2007, le Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies a autorisé l’Union africaine à  déployer une mission de maintien de la paix avec un mandat de six mois, par l’adoption de la résolution 1744 (2007) 13.L’objectif de la mission de maintien de la paix était de soutenir un congrès de réconciliation nationale et devait produire un rapport dans les 60 jours sur une possible Mission de maintien de la paix des Nations Unies.

Le Conseil a autorisé la mission de l’Union africaine de prendre toutes les mesures

Le Conseil de Sécurité avait donné son feu vert à  l’Union Africaine d’établir une mission en Somalie pendant six mois, et a prié le Secrétaire Général d’envoyer une mission d’évaluation technique pour étudier la possibilité d’une opération de maintien de la paix des Nations Unies après le déploiement de l’Union Africaine. En outre, le Conseil a autorisé la mission de l’Union africaine de prendre toutes les mesures, le cas échéant, d’appuyer le dialogue et la réconciliation en facilitant la libre circulation, le passage en toute sécurité et la protection de tous ceux qui devaient participer à  ce congrès de réconciliation nationale impliquant toutes les parties prenantes, y compris les dirigeants politiques , les chefs de clan, les chefs religieux et les représentants de la société civile.

Written by HotVoz

HotVoz est votre pour mener des discussions bouillantes autour de l'actualité. Suivez nous sur Twitter @Hotvoz

View all author posts →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *