Si vous êtes au Burundi, vous savez que cette semaine il était  dure de s’approvisionner en carburant. la question que tout le monde se pose est, pourquoi on manque du carburant? Nous avons posé quelques questions à Monsieur Gabriel Rufyiri qui vient d’écrire une lettre au Ministre de l’Energie et  Mines autour du sujet des produits pétroliers. Écoutez l’Audio, n’hésitez pas de nous donner votre avis dans les commentaires.

Lire la lettre de l’Olucome au Ministre de l’énergie et Mines cliquez ici (lettre olucome)

Qui est Gabriel RUFYIRI, Président de l’OLUCOME

Né en commune MATONGO, province KAYANZA dans le Nord du pays, en 1973, Gabriel RUFYIRI est à la tête de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption et les Malversations Economiques (OLUCOME), qu’il a fondé en 2002.

La devise de l’OLUCOME est le suivant : intégrité- équité- transparence. L’OLUCOME travaille sous plusieurs axes notamment : enquête et législation ; sensibilisation, éducation, formation, information ; environnement ; suivi du budget de l’Etat ; dénonciation en rapport aux dossiers extrêmement sensibles des actes de corruption, de malversations économiques et de détournement des biens publics, etc.

Marié et père de trois enfants dont l’âge est compris entre 14 et 5 ans, Gabriel RUFYIRI a toujours été créatif. En 1997, il crée l’association des natifs de la colline MATONGO (ANACOM), sa colline natale. L’association, toujours active, se charge d’octroyer du matériel scolaire aux enfants, et de les inciter à étudier. En 1999, il crée la Solidarité des opérateurs de petit commerce du Burundi (SOPECOBU). En 2002, il fonde l’OLUCOME. Et en 2008, il fonde l’organisation pour la transparence et la gouvernance (OTRAG).

En décembre 2013, l’OLUCOME a été admis comme observateur dans les sessions des Etats faisant partie de la Convention des Nations Unies contre la corruption (UNCAC). Gabriel RUFYIRI se félicite, également d’être membre fondateur du Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption (REPAC) et de l’Observatoire de Lutte contre la Corruption en Afrique Centrale (OLCAC).

Ce fils aîné d’une famille de 9 enfants (3 garçons et 6 filles) a été, à maintes reprises décoré et gratifié des titres honorifiques de par le monde, et suivi des cours internationaux. Le 18 avril 2008, il a terminé les cours du programme de leadership organisé par le département d’Etat américain. Il est aussi un citoyen d’honneur de « Rapid City », une ville de Dakota (l’un des États des USA). Le 14 mai 2012, Gabriel RUFYIRI a été décoré « Chevalier de l’ordre de la couronne » par le Roi Albert II de Belgique. Le journal IWACU l’a élu, à quatre reprises de 2010 à 2013, parmi les 50 personnalités qui font avancer le Burundi. En 2007, le Forum pour la Conscience et le Développement (FOCODE) a salué le courage du président de l’OLUCOME et lui a décerné le « Prix du bon citoyen 2006. »

Written by HotVoz

HotVoz est votre pour mener des discussions bouillantes autour de l'actualité. Suivez nous sur Twitter @Hotvoz

View all author posts →

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *